L’éveil et l’initiation à la danse

L'éveil et l'initiation à la danse

Votre petit bambin souhaite s’inscrire dans une école de danse ? Heureusement pour vous et pour lui, cette activité regorge de bienfaits sur le corps et sur l’esprit. En plus, la danse permet de s’amuser et libérer ses émotions en même temps. À quel moment un enfant peut-il commencer à suivre des cours de danse ? En quoi consistent ces cours ? Quelles sont les possibilités qui s’offrent à votre enfant ? Les détails dans les paragraphes ci-après !

Les avantages de la danse pour les enfants

La danse est une activité qui apporte de nombreux avantages pour nos petites têtes blondes. Que l’on pratique du modern jazz, le ballet, la salsa ou encore le hip-hop, elle agit sur le corps et le mental.

Concentration, souplesse et état d’esprit

Tout d’abord, danser fait bouger toutes les parties du corps en partant de la tête jusqu’aux pieds. Votre enfant va donc utiliser ses muscles et commencer à travailler son gainage. En effet, la danse permet de tonifier et d’assouplir les muscles de celui ou celle qui la pratique. Dans la danse,on va aussi travailler la respiration, la concentration, et l’équilibre. Cela aura pour but d’améliorer la circulation du sang. En somme, danser permet de les maintenir en forme et de les forcer à travailler en équipe.

Danser : Développer la créativité des tout petits

Les enfants font énormément marcher leur créativité lors des chorégraphies et des entraînements. La danse est un moyen d’expression à part entière : votre enfant va pouvoir libérer ses émotions (positives et négatives) et se détendre en même temps. D’autre part, il peut se familiariser avec les autres en adhérant dans un groupe avec des enfants plus ou moins grand par rapport à lui (elle). Avec son partenaire de danse, il va apprendre petit à petit à être à l’écoute des autres et à communiquer autrement.

En gros, la danse est une activité qui permet d’être bien dans son corps et dans sa tête. Elle est idéale pour forger l’estime de soi et améliorer son caractère. Des points cruciaux pour que votre petit bambin devient responsable et autonome !

Initiation à la danse selon l’âge de l’enfant

Les cours de danse ne sont pas les mêmes à tout âge. Les programmes sont adaptés selon l’âge et la capacité de l’enfant. En effet, les cours évoluent au fur et à mesure du temps passé en salle de danse.

À 4 ans

À 4 ans, niveau débutant, c’est l’âge minimum pour débuter la danse. Par ailleurs, sachez que la loi interdit la pratique de la danse aux enfants de moins de 4 ans. Cela s’explique par le fait qu’à partir de cette période, l’enfant développe assez d’autonomie pour effectuer une activité et y prendre goût.

Entre ses 4 à 6 ans, votre tout petit assiste à des cours d’éveil pour la danse et tout ce qui tourne autour. Durant ces séances, il est invité à découvrir son corps mais aussi ses capacités physiques. Le professeur met en place des activités sous forme de jeux tout en amusant les enfants. Ces derniers travaillent leur souffle, leurs articulations et apprennent le divers “gestes” : sauter, tourner, etc. Ils sont aussi amenés à saisir l’idée de l’espace, le sens du rythme, la vitesse, et plein d’autres qui sont essentiels dans l’univers de la danse.

Par ailleurs, il est important de savoir qu’à cet âge, il n’est pas encore question de travailler la technique. Il s’agit plutôt d’une initiation à la danse et prendre du plaisir à la pratiquer.

À 6 ans

À partir de 6 ans, l’enfant prend des cours d’initiation à la danse qui se portent sur les bases. Et, comme à 4 ans, il n’est pas encore temps de travailler sur la technique. Durant les cours, le professeur va s’adonner à aborder les fondements de chaque style de danse à travers une éducation, que l’on qualifie, d’artistique. Ainsi, votre enfant va faire des enchaînements de mouvements, travailler la coordination des gestes, associer sa mobilité avec la musique. De ce fait, il sera capable de mettre en place ses propres chorégraphies et effectuer des improvisations sur scène, lors d’un spectacle de danse, par exemple. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter une école de danse comme celle-ci.

À savoir que ces cours d’initiation durent 2 ans (jusqu’aux 8 ans de l’enfant, donc). En ayant acquis les bases nécessaires pour la danse, il va devoir choisir le style de danse qu’il souhaite approfondir à la fin de ce cycle. À la carte : danse classique, danse contemporaine ou bien moderne jazz, à choisir selon les goûts et les envies de votre enfant.

À 8 ans

À cet âge, il est temps pour l’enfant de travailler plus sur la technique de la discipline qu’il pratique. Cela se constate dans ses gestes, dans son comportement sur scène, dans sa façon de “ressentir” la musique.

D’autre part, si votre enfant n’a jamais pris de cours jusqu’ici, sachez que vous pouvez encore l’inscrire dans une école de danse professionnelle. En effet, on peut bien débuter la danse à 8 ans (et à tout âge d’ailleurs !). Faites confiance à son professeur de danse qui est le mieux placé pour lui donner des cours qui sont adaptés à son âge et à ses capacités.

A propos de Jess

Maman de 3 marmots, féministe et chef d'entreprise, je suis une super héroïne du quotidien. Pour rythmer notre week-end, je propose à ma smala des sorties et loisirs en famille et je vous en fais profiter ensuite.

Tous les articles de Jess →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *